Le briquet Adorini jet-flame

Durant plusieurs mois, nous avons testé le briquet Adorini Jet-flame. Il s’agit d’un briquet chalumeau qui produit une flamme résistante au vent. Voici nos conclusions.

La puissance de la flamme peut être augmentée ou abaissée afin de l’adapter aux besoins du fumeur. Le réglage se fait dans la partie inférieure du briquet. C’est également là que se trouve une soupape dont on se sert pour effectuer le rechargement en gaz.
Dans le haut du briquet, il y a un ajutage protégé par un clapet. Ce dernier empêche la poussière et la saleté de pénétrer la zone. La petite soupape permet également d’éviter toutes les manipulations involontaires : en conséquence, elle peut être considérée comme un dispositif de sécurité. Le corps du briquet est entièrement en acier inoxydable, à la fois extrêmement solide et durable.
La singularité du briquet réside dans la présence d’emporte-pièces intégrés et amovibles. En effet, en regardant du côté opposé à la barre d’allumage, nous tombons sur un petit capot ouvrable qui abrite deux perforeuses à cigares. Elles sont dotées de lames de différents diamètres : 6 mm et 9 mm. Il ne reste qu’à choisir le découpoir qui convient à la circonférence du cigare que nous nous apprêtons à allumer. La coupe à l’emporte pièce est une des techniques les plus répandues pour préparer le cigare avant son allumage. Tout comme la coupe V, cette méthode évite de décapiter le cigare.


Au bout de six mois d’expérimentation, le briquet testé ne présente aucun inconvénient dans son utilisation. L’intérêt des perforeuses ne fait aucun doute. Elles donnent des coupes extrêmement précises et leur manipulation est intuitive dès le premier usage du briquet.
Le briquet Adorini jet-flame est décliné en trois coloris différents: noir, blanc et argenté-métal. Sur le modèle en noir et celui qui est en blanc, la peinture est directement appliquée sur le briquet. Nous avons testé la résistance à l’usure des différents modèles. Force est de constater que les peintures sont durables et, dans le cas de la version argentée, elle résiste admirablement aux rayages. Malgré une utilisation quotidienne, les rayures demeurent invisibles. Pour les apercevoir, il faut utiliser la technique du rétroéclairage.

Une valve située en dessous du briquet sert à modifier la force de la flamme pour qu’elle soit plus ou moins puissante. L’ajustement est coulant. L’allumage est rapide et ne présente aucune difficulté.
Le briquet est parfaitement assemblé et cela se constate dans son allure élégante ainsi que son design valsant entre modernité et futurisme. Aucune difficulté de fonctionnement n’est à signaler : tous les composants de l’accessoire sont remarquablement opérationnels : chaque action est exécutée avec aisance, que ce soit pour allumer, pour perforer la tête du cigare ou pour ajuster la grandeur de la flamme. Néanmoins, il est à regretter que le réservoir à gaz ne soit pas transparent. Cela aurait permis de suivre la consommation et, ainsi, il aurait été facile de savoir s’il est temps de recharger.

Après ce qui a été décrit dans les précédents paragraphes, l’unique verdict à retenir concernant l’Adorini jet-flame est qu’il s’agit indiscutablement d’un briquet incontournable. Sans compter que l’accessoire exhibe un séduisant rapport qualité-prix. Si, malgré un petit budget, vous êtes à la recherche d’un produit solide qui vous dure longtemps, cette création d’Adorini constitue certainement le meilleur compromis. Grâce à son perforateur intégré, le briquet s’érige en un accessoire commode et confortable dans son usage. Il convient, par ailleurs, de souligner que l’objet est loin d’être encombrant puisqu’il est léger et ses dimensions sont convenables. Ces particularités font de ce briquet un objet unique en son genre, résistant et fonctionnel.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
Tags : , ,

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *