Cave à Cigares .com

Déguster convenablement un module


comment fumer

On compare souvent la dégustation du cigare à celle du vin, mais le "savoir fumer" est largement plus facile à maîtriser. En suivant quelques règles fondamentales le fumeur de cigare pourra retirer le plus grand plaisir de la découverte d’une vitole.

L’art de fumer : la méthode

Nous allons poser les bases qui vous permettront de savourer un cigare dans les règles de l’art. De nombreuses variations peuvent être apportées, mais les étapes suivantes présentent une méthode simple à maîtriser.

1) Procédons tout d’abord avec les étapes qui impliquent le toucher et le regard.

Palper le cigare

La première étape de la dégustation commence par le toucher. Ce premier contact entre vos doigts nus et le cigare est une caresse qui permet de se familiariser avec le cigare et de commencer à l’apprécier pour ses qualités et ses défauts. En premier lieu, c’est le degré d’humidification que vous allez apprécier en tâtant votre module sur toute la longueur. Il faut proscrire absolument un cigare trop sec car le tabac sec ne favorise pas le mélange des arômes (le cigare sera agressif) et la cape sèche va rendre le cigare extrêmement fragile (le cigare va se déchirer lors de la combustion). Après quelques cigares, vous saurez vite apprécier le degré de souplesse requis.

Un truc que les Cubains pratiquent quand ils sont en présence d’un cigare trop sec est de plonger la tête du cigare (la tête est la partie que l’on met en bouche) dans un verre de rhum. Laissez l’humidité se propager sur la longueur du cigare pendant quelques minutes et ensuite procédez à l’allumage. C’est une méthode un peu radicale, mais très efficace.

Le gras des Havanes

Dans les cigares en provenance de Cuba, le meilleur indice de qualité est de juger le côté huileux et gras de la cape. Un cigare cubain frais et de qualité présente toujours une belle cape "huileuse" qui annonce que vous êtes en présence d’une vitole dont vous pouvez attendre de merveilleuses saveurs. Observez et touchez doucement la cape d’un Havane pour en apprécier la fraîcheur.

Le remplissage

sentir le cigarer

Ensuite, il convient de juger du remplissage d’un cigare. Palpez doucement le module sur toute sa longueur pour trouver les vides, bûches ou noeuds. Un cigare doit être bien rempli pour être fumable et ce critère est essentiel pour juger de la qualité d’un cigare. C’est lors du palpage qu’on peut deviner de la bonne conduite de la dégustation à venir.

Critères esthétiques

Certains amateurs de cigares préfèrent éviter les nervures trop importantes sur la cape ou les teintes claires. Certains cigares peuvent aussi comporter des tâches vertes sur la cape qui suggère un cigare jeune. Le "grain" est aussi un critère esthétique important pour les amateurs.

Ces critères n’influent pas sur la qualité gustative d’un cigare, mais certains fumeurs prennent beaucoup d’importance à l’aspect du cigare. Cela suggère que le cigare est une expérience des 5 sens dont le toucher et le regard prennent une place essentielle.

2) Ensuite, nous allons sentir le cigare.

Après avoir regardé et palpé le cigare on commence à l’apprivoiser doucement. Il rentre petit à petit dans l’esprit les attentes quant à la dégustation. En sentant le cigare sur sa cape ou s’éprend de senteurs exotiques et familières à la fois. Sur les Havanes, c’est à ce moment qu’on pense aux feuilles de tabac et à ceux qui les ont cultivés pour notre plus grand bonheur.

3) La coupe

Attention à cette étape importante ! En effet, la coupe doit être franche, droite et nette. Sinon, la dégustation sera en partie gâchée car le bout coupé sera en contact avec vos lèvres qui décèleront toute imperfection. Pour cet effet, l’outil doit être parfaitement approprié. N’hésitez pas à investir dans un coup cigare de qualité car il durera longtemps et donnera des coupes parfaites. Pas besoin de marques de prestige ou de matériaux précieux, mais si vous payez moins de 25€ votre coupe-cigare, il y a de fortes chances qu’il ne fasse pas l’affaire. Nous conseillons les double lames et impérativement en métal. Quant aux ciseaux, ils sont élégants et efficaces, mais trop encombrants pour emporter avec soi. Ils sont donc à réserver au côté de la cave à cigares. Depuis quelque temps, les emporte-pièce ont fait une apparition remarquée. Il s’accommode très bien en porte-clé et peut se révéler fort pratique en voyage. Par contre, sur les vitoles de diamètre important le tirage risque d’être altéré.

Chacun possède une méthode de coupe qui lui est propre. Nous conseillons quand même de viser la tête du cigare à l’endroit où les feuilles sont enroulées horizontalement.

Il est aussi utile de rappeler que les cigares roulés à la main sont toujours fermés et que la coupe est donc une étape essentielle à maîtriser pour tout amateur de cigare. Cependant, pas de stress car si on est bien équipé tout ce passe normalement sans problème. Bien sûr il faut éviter de couper la tête du cigare avec les dents ou avec un couteau. L’allumette plantée dans la tête coupée du cigare est aussi un mythe qu’il faut éradiquer car cela perturbe le tirage et provoque des bouchons de goudron.

4) Fumer à cru

On se surprend parfois à sauter cette étape, sans doute trop pressé d’allumer le cigare, mais elle fait pourtant partie du rituel et procure son lot de bonheur.

Fumer à cru signifie tirer sur le cigare coupé sans que celui-ci soit allumé. C’est l’étape ultime qui met en appétit pour la suite. C’est aussi lors du tirage à cru qu’on perçoit une première bouffée aromatique. Le plus souvent on reçoit sur les papilles des arômes d’ épices, de sous-bois ou de foin coupé. Quand on fume à cru une vitole c’est aussi un moment éphémère qui sera vite étouffé par l’allumage, mais qui pourra rester graver dans la mémoire comme un des meilleurs moments passé en compagnie du cigare.

5) L’allumage

allumer le cigarer

L’arme de prédilection pour l’allumage fait toujours grand débat. Entre les amoureux de la longue allumette ou les fans du briquet torche à gaz, il y a tout un monde qui sépare les deux clans. Nous n’allons pas pousser le débat plus loin sur l’outil qui remplira de toute façon sa fonction première. Le seul conseil donné sera d’éviter le briquet à essence, la bougie et l’allume-cigare de voiture. Par contre, nous allons focaliser sur l’opération d’allumage à proprement parler.

Le but de cette étape est de rendre incandescent le tabac, sans pour autant le traumatiser. Il faut amener à bonne température le tabac tout doucement, sans violence, car le feu est bienveillant mais peut aussi être destructeur.

Donc, vous prenez votre vitole entre le pouce et l’index, sans la mettre dans la bouche. Le cigare légèrement incliné vers le bas avec le pied proche de la flamme. Vous roulez tranquillement le cigare sur lui-même avec le pied au-dessus de la flamme, sans jamais la toucher. Pour savoir quand le cigare est prêt, il faut observer le pied qui doit être rougeoyant sur tout le diamètre. Insistez quelques secondes sur les points noirs au milieu de la braise avec votre flamme.

Ça y est vous pouvez porter la tête du cigare à votre bouche. Tirez quelques courtes bouffées tranquilles et observez si la combustion démarre sur toute la surface du pied.

Au besoin, vous pouvez aspirer une bouffée tout en allumant le pied avec votre flamme, mais pensez à prendre une seule bouffée profonde tout en salivant pour bien développer les arômes.

6) Déguster

Quand on déguste un cigare, il est essentiel de se plonger dans un espace intemporel. Pour vraiment se plonger dans une symbiose avec son module ne soyez pas pressé. Il est donc important de choisir un instant de la journée où vous pourrez vous accorder un moment zen.

Généralement, la dégustation du cigare obéit aux règles des trois tiers. Le premier tiers est suave sans développer tous les arômes ou alors carrément agressive avec des saveurs âcres et acides. Après ces premières bouffées, parfois surprenantes, on savoure très vite, dans les cigares de qualité, des saveurs multiples qui viennent accrocher les papilles. Le second tiers est censé délivrer la plénitude du cigare. C’est le point d’équilibre des grands cigares qui vous amènent doucement vers l’apothéose. C’est donc le dernier tiers qui montre un regain de puissance afin de terminer la dégustation dans une fumée turbulente et envoûtante. Bien sûr, chaque cigare adopte un rythme qui lui est propre et la façon dont vous allez tirer dessus va changer la donne. Si vous tirez continuellement sur votre vitole, il est probable qu’elle chauffera un peu et développera des arômes plus puissants. Si par contre, vous laissez le cigare s’éteindre il se peut qu’il ne puisse pas donner tout ce qu’il a dans le coeur.

Vidéo exclusive : comment fumer le cigare

La vidéo suivante présente la méthode pour optimiser la dégustation d’un cigare, cubain de préférence.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.6/5 (69 votes cast)
Déguster convenablement un module , 3.6 out of 5 based on 69 ratings

Termes de recherches

  • comment fumer un cigare
  • fumer le cigare
  • fumer un cigare
  • fumer cigare
  • comment fumer le cigare
  • comment fumer
  • comment fumer cigare
  • comment fumer un cigarillo
  • degustation cigare
  • comment allumer un cigare
Cette entrée a été publiée dans Pratique, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

47 réponses à Déguster convenablement un module

  1. web dit :

    merci pour toutes ces infos j aimerai bien recevoir sur mon e-mail des listes de prix et des nouvelles de vos produits j’apprécie votre division pour faire comprendre au max ce prestigieux produit c est de l’art ,du sentiment et de l amour merci

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 2.2/5 (5 votes cast)
    • admin dit :

      Bonjour,

      merci pour ce commentaire encourageant.
      Nous n’avons pas de newsletter en place pour le moment mais avons bien noté votre e-mail et c’est avec plaisir que nous vous ferons part de notre actualité dès qu’une newsletter sera en place.

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 5.0/5 (3 votes cast)
  2. Jacques dit :

    Super site!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (2 votes cast)
    • admin dit :

      Merci Jacques c’est très gentil :) Notre équipe fait au mieux.

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 3.8/5 (4 votes cast)
    • Frédéric dit :

      Ca donne vraiment envie quand on voit un connaisseur déguster un cigare. Je n’ai jamais réussi à vraiment apprécier pour ma part. Ca me barbouille :)

      VA:F [1.9.22_1171]
      Rating: 1.0/5 (1 vote cast)
  3. Gr3kos dit :

    Bonsoir.

    Je suis un amateur du genre (j’ai une source qui va a Cuba régulierement) et j’ai appris à fumer le cigare sur le tas. Je voulais vous remercier car j’ai obtenu des réponses sur ce que je ne savais pas et des petits conseils vraiment sympa. Ce site est bien fait, clair et concis, je pense que pour l’achat de ma prochaine cave je ferai appel à vous.

    Cordialement

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 3.7/5 (3 votes cast)
    • admin dit :

      Super merci pour ce commentaire. On reste à votre disposition si vous avez besoin de conseils pour votre choix de cave à cigares. On vient juste de rentrer de nouveaux briquets équipés de perforeuses ;)

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 5.0/5 (2 votes cast)
  4. Thomas Gallaga dit :

    Bonjour à tous,
    Je suis un jeune étudiant (21 ans) et depuis quelques années, je fume le cigare et seulement le cigare..
    Je trouve ce met délicieux, qui a beaucoup de valeur à mes yeux.
    Je tiens à vous remercier pour ce site que je viens de connaitre et qui m’a beaucoup renseigné sur la façon d’apprécier le cigare.
    A bientôt.
    Je reviendrai souvent voir votre site qui est complet

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (4 votes cast)
  5. Choux dit :

    Bonjour

    On m’a appris la définition des trois tiers comme étant : Le premier tiers c’est du foin, le deuxième c’est du divin et le troisième du purin.

    Très bon site. Bien monté, il est clair et, sans être exhaustif je le trouve assez complet pour de bons amateurs de cigares. Je conserve le liens du site dans mes favoris et je le diffuserai auprès de mes contacts amateurs de bons et délicieux cigares.

    Très cordialement

    Bernard Choux

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  6. Pierre dit :

    Grace a votre site j’appréci maintenant 1000 fois plus l’art du cigare dans la façon de fumer le Cohiba. Merci

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  7. Guillaume dit :

    Bonjour a vous,
    J’ai decouvert ce site il y a peu et il a permis de repondre a enormement de question que je me posais.
    J’ai 25 ans et j’ai decouvert le plaisir du cigare il y a a peu pres 2 ans. Je m’equipe petit a petit suivant mes moyens (ma derniere acquisition etant une guillotine a double lame en acier trempé, cadeau de ma femme

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
  8. Olivier dit :

    Superbe site. « Vieux » fumeur mais jeune avec le cigare, vos informations, conseils… ont été très appréciés. En plus cela donne envie d’aller « faire un tour » à La Havane ;-)
    Longue vie à votre site.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  9. Yoann dit :

    J’apprécie énormément votre site et vous félicite je suis consommateur de cigare cubain direct de cuba et cela comme vus le dite si bien un cigare bien consommé égale un moment de bonheur longue vie au site et bon plaisir à tous.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (2 votes cast)
  10. Soufiane dit :

    Un bravo pour votre site par un amateur de cigare qui vous écrit depuis le Maroc où il fait bon apprécier un Partagas corpuleux après une longue journée…

    Longue vie à cave à cigares!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (2 votes cast)
  11. Ping : Comment déguster un cigare | Cigare

  12. Ping : Les Amérindiens représentés sur les étiquettes des boites de cigares | Cigare

  13. Gilles Petel dit :

    Je visite régulièrement votre site, il est excellent. C’est la veille de Noël, je suis <a Montréal, Québec et je déguste un partagas solomones, acheté chez Davidoff à Genève il y a trois semaines.

    Joyeux Noël…

    Gilles Petel

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (2 votes cast)
    • Jean-Michel dit :

      Merci pour votre passage ici Gilles!!

      Passez de bonnes fêtes et n’hésitez pas à partager avec nous les notes de dégustation de votre Partagas Salomones ;)

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  14. Greg dit :

    Je trouve que c est une bonne description écrite avec soin moi j ai découvert le cigare en république dominicaine et j ai vraiment bien apprécier . J essayer juste comme sa pour goûter et j ai aimer a mon plus grand étonnement . J’avais goûter des cigares de librairie avec des amis étant jeune mais il y a aucune comparaison .

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    • Jean-Michel dit :

      Dans le cadre de la dégustation il faut également bien prendre en compte votre age qui peut justifier de ce changement de goût, évolution de vos papilles gustatives et de votre sensibilité sensorielle, ainsi que le cadre !! Déguster un cigare en république Dominicaine c’est comme déguster un grand cru dans les caves d’un Château bordelais. L’environnement joue un grand rôle sur votre jugement lors de la dégustation ;)

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  15. Luc dit :

    Bonjour à tous !!

    Bravo à votre site où tout est très bien expliqué.

    Amateur de cigares depuis peu, je viens de passer commande auprès de mes parents en vacances à Cuba, d’une superbe boîte de Montécristo N°2.

    Ce torpédo est un obus fantastique qui vous procure un incroyable bonheur pendant près d’une heure accompagné d’un rhum vieux, d’un cognac, armagnac ou d’un grand whisky… Je les attends avec impatience.

    Bonne dégustation à tous !!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    • Jean-Michel dit :

      Bonne dégustation alors Luc!! ;)

      En effet la dégustation et donc l’appréciation du cigare est en partie liée à l’environnement dans lequel vous le dégustez mais aussi à l’accord que vous faites avec… Donc dans votre cas si ils profitent de leurs vacances pour vous ramener un vieux Rhum ambré ce sera juste parfait :)

      Il faudra nous laisser quelques notes de dégustation ici !! à bientôt…

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  16. Thomas dit :

    Bonjour à tous,
    Je suis amateur de cigare depuis peu mais pas encore un consommateur très régulier. J’ai une cave à cigare Adorini Modena Deluxe et il ne me reste que quelques RyJ Short Curchill à l’intérieur. Je n’ai pas fumé depuis plusieurs mois et je suis surpris de voir que je n’ai pas réhumidifié la cave depuis très longtemps (le taux restant bon) mais j’ai l’impression que mes cigares sont un peu durs (je ne me rappelle pas comment ils étaient au début).
    Est-ce moi qui n’ai pas assez l’habitude du palpage et du toucher? Ou ma cave a-t-elle un problème?
    Merci d’avance!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    • Jean-Michel dit :

      Bonjour,

      gardez bien un oeil sur votre hygromètre qui doit indiquer 70 à 75%. Avez vous bien calibré votre hygromètre lors de la réception de votre cave. En effet sur le modèle Modena de chez Adorini, vous devez disposer d’un mode d’emploi en français qui vous explique comment calibrer votre hygromètre.

      Si ça n’a pas été fait vous pouvez refaire l’opération.

      Voici un extrait de la notice que nous distribuons à nos clients :

      1. L’humidificateur
      C’est lui qui maintient l’humidité de la cave. Le remplir avec de l’eau distillée ou de l’eau déminéralisée. Si l’humidité est inférieure à 65 %, remplir à nouveau l’humidificateur. Le fixer au dos du couvercle.

      2. L’hygromètre
      L’hygromètre mesure le taux d’humidité de la cave. Pour l’étalonner, le mettre dans une serviette humide pendant 30 minutes jusqu’à ce que l’aiguille affiche 95 % – 100 %. Si ce n’est pas le cas au bout de 30 minutes, régler avec un tournevis l’aiguille sur 95 % – 100 %. Le fixer au dos du couvercle.

      Pour une bonne conservation des cigares, il est recommandé d’avoir une humidité de 75 %.

      Pur les presonnes qui ne connaissent pas la cave dont nous parlons vous trouvez tous les détails de la cave Modena sur cette page : Cave à cigare Modena

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
      • Thomas dit :

        Merci de cette réponse rapide. En fait le taux oscille toujours autour de 75% et du coup je n’ai pas réhumidifié depuis plusieurs mois (alors que la notice mentionne de le faire 1 fois par mois à peu près). Peut-être parce qu’il n’y a que très peu de cigares dedans en ce moment ?
        Toujours est-il que l’hygromètre n’a pas l’air de s’enlever sur ce modèle, ou alors il est très dur et je n’ose pas forcer.

        VA:F [1.9.22_1171]
        Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
        • Jean-Michel dit :

          Il vous suffit de pousser fortement avec le doigt dans le trou qui vous permet d’accéder à l’hygromètre de l’intérieur de la cave.

          Par contre mettez bien un torchon ou autre pour bloquer l’hygromètre lors de sa sortie, car il a tendance à être expulsé très rapidement et fortement lors de cette opération.

          Je ne souhaite pas être de mauvais conseil et ne souhaite pas vous forcer si vous n’êtes pas rassuré en faisant cette opération, mais sachez que nous le faisons très souvent ici afin de repositionner certains hygromètres légèrement désaxés.

          VN:F [1.9.22_1171]
          Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
          • Thomas dit :

            Bonjour,
            Je reviens vers vous car je me suis décidé à déloger l’hygromètre pour le tester (et effectivement il ne faut pas hésiter à pousser fort !).
            Mis dans une serviette mouillée, il m’indique bien 100% d’humidité. Laissée à l’air libre dehors, il m’a indiqué 60% (même si d’après un site spécialisée, ce jour-là le taux était de 45%). A priori donc l’hygromètre fonctionne.
            Mais le problème reste le même, car après l’avoir replacé, il m’indique de nouveau 76% d’humidité dans ma cave ; il est bloqué à ce taux depuis des mois et des mois, alors que j’ai pas réhumidifié.
            J’aimerais vraiment avoir votre avis sur ce mystère…
            Merci encore

            VA:F [1.9.22_1171]
            Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
          • Jean-Michel dit :

            Bonjour Thomas,
            même si nous présentons et vendons également beaucoup de produits Adorini sur ce site, nous ne sommes hélas pas en mesure de vous répondre sur ce point.
            Nous vous invitons à les contacter directement. En effet la marque Adorini garantit ses caves à vie, ils seront donc sur ce point mieux qualifiés pour vous répondre avec précision.
            Si la cave a été commandé sur notre site n’hésitez pas à nous faire part de la référence de votre commande et nous ferons suivre votre demande au constructeur.

            VN:F [1.9.22_1171]
            Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  17. Luc dit :

    (suite de mon message du 29/01)

    Bonsoir à tous !!

    Mes parents ont bien ramené la « divine » boite
    que j’avais commandée à Cuba et ont passé de très bonnes vacances la-bas.

    Pas de problèmes Jean-Michel pour donner mes appréciations concernant ces vitoles. Etant grippé, ce n’est pas trop le moment d’en allumer un, lol (et pourtant ça me démange un peu hihi). Ma cave est au top (71% d’humidité constante, je ne peux pas moins).

    Ah oui, je voulais poser une petite question :

    Quand j’ai ouvert ma boîte de Montécristo N°2, il y avait plus de 75% des vitoles qui avaient un léger voile blanc comme une moisissure, à la tête et ce, qu’à cet endroit. A quoi cela peut il bien être ? Trop d’humidité lors du stockage ou ce voile peut il être causé par la colle naturelle lors de la confection de la tête du cigare ou autre chose que j’ignore ?

    Toujours est il que je les ai bichonner mes cigares en les essuyant un par un à la main méticuleusement. Et cela fait 2 semaines qu’il sont dans ma cave et plus aucune trace de ce voile. Bizarre…. Je n’avais jamais vu cela avant.

    Si vous avez une explication je serais bien curieux de la connaître. Merci d’avance !!!

    A bientôt et surtout : Soyez heureux en dégustant vos cigares les amis !!!

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    • Jean-Michel dit :

      Bonjour Luc,

      en effet l’apparition de moisissure est assez fréquente lors de stockage des cigares dans des endroits trop humides.

      Ce n’est pas forcément un problème, il suffit alors de les nettoyer comme vous avez pu le faire et de les mettre dans votre cave si son hygrométrie est parfaite.

      Il faut attendre quelques jours pour que vos cigares reviennent à une humidité normale, car si vous les dégustez trop rapidement alors qu’ils étaient trop humides, vous risquez d’avoir des problèmes de combustion lors de leur dégustation.

      à bientôt !

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  18. Luc dit :

    Bonjour à tous !!
    Bonjour Jean-Michel !!

    Comme convenu, je viens vers vous pour donner mes impressions concernant mon cigare de prédilection, le Montécristo N°2 que je viens d’apprécier récemment.

    Cigare finement roulé à la main d’une teinte harmonieuse marron légèrement claire. Cigare stockés dans une cave à cigares à 20,7° et 70% d’humidité.

    En main, cet obus est imposant et peut faire peur aux non initiés mais tant que l’on ne la pas goûté… La cape est soyeuse et lisse.

    A cru, on sent une odeur de foin et de sous bois, quelques notes épicées subtiles. Après une taille franche de la tête, le tirage à froid est très aérien et viens confirmer ce que l’on sent déjà par le nez. On hésite à l’allumer tellement il nous fait déjà plaisir.

    Puis, on s’installe tranquillement. L’allumage est simple par son tirage. Les premières fumées viennent vous envahir et délecter vos papilles.

    Le foin est doux, suave et facile à fumer. Des notes légères chocolatées sont présentes. Vous ne regrettez déjà plus de l’avoir allumé.

    Arrivé au divin, on sent l’excellent travail réalisé pour la confection de ce cigare. Il est rond, équilibré. Le goût tient bien en bouche avec des notes légèrement grillées, un vrai joyau. Le Montécristo monte en puissante sans vous agresser. Le tirage et la combustion sont toujours harmonieux.

    Le purin reste toujours dans les même notes citées précédemment avec une marque plus prononcée de notes grillées. La fumée est plus chaude et lourde mais reste très équilibrée. Final en feu d’artifices de plaisirs.

    En conclusion :

    Ce Montécristo tient vraiment ces promesses par ses qualités. Je le trouve parfait pour un fumeur novice car il est très facile à fumer. Il faut cependant avoir le temps pour celà. J’ai personnellement mis 1H15 pour le fumer.

    Pour les aficionados, il peut aussi être fumé avant les repas par sa puissance moyenne.

    En espérant que cela aura pu éclairer les avis de chacun d’entre nous.

    Bien à vous et bonne dégustation,

    Luc

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 5.0/5 (2 votes cast)
    • Jean-Michel dit :

      Bonjour Luc,

      de très belles notes de dégustation qui mettent l’eau à la bouche !!

      On sent que vous vous êtes vraiment fait plaisir !

      Un vrai plaisir à lire…

      Merci pour ce partage si d’autres amateurs ont également dégusté le Montecristo n°2 n’hésitez pas à partager vos avis sur le sujet ici.

      D’après les notes de dégustation, je pense que ça devrait faire un accord assez remarquable avec un bel Armagnac assez boisé.

      Bonnes dégustations à tous…

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  19. ARI dit :

    Bonsoir,

    grace à ce très bon site, j’ai pu m’équiper intelligemment d’une cave et des ses accessoires indispensables. En ce qui concerne les cigares, l’apprentissage est plus simple avec ces quelques conseils essentiels. Merci pour ce beau boulot.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    • Jean-Michel dit :

      Bonsoir Ari,

      merci pour tous ces compliments ! En effet il y a de quoi faire sur la boutique ! De quoi très bien s’équiper pour tous les amateurs de cigares :)

      à bientôt !

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  20. richard dit :

    bonjour, c’est avec plaisir que je découvre votre site qui est clair et précis dans ces conseils, de plus le témoignage des participants est très appréciable afin d’avoir des idées diverses et variées.
    je suis un « jeune » fumeur de pipe, depuis deux ans et le cigare m’a toujours attiré, tant pour la beauté de l’objet que pour le côté classe qu’il dégage.
    je n’ai jamais fumé de cigarette, mais depuis hier je me suis décidé à franchir le pas d’acheter un cigare de St-Domingue et un de Cuba « style mille fleurs » qui est assez doux pour commencer,sur les conseils d’un ami.
    cordialement.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  21. Stefano dit :

    Bonjour,

    grand amateur de cigares et de tout son univers, et après avoir lu et regarder mainte et mainte fois les documentaires et livres,

    je peux vous confirmer que ce site est complet,
    les informations et explications sont justes et les conseils encore plus !

    merci pour votre site et bonne continuation.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  22. Robin dit :

    Bonjour,
    Je débute dans le monde de la dégustation du cigare et je me demandais ce que vous pensez des marques de cigares disponibles dans les bureaux de tabac comme panter , country,villiger,cortes..
    Je suis convaincu qu’il n’égaleront jamais des havanos mais à votre humble avis peuvent ils permettre satisfaire un palet débutant voire commencer à l’éduquer, que valent ces marques disponibles dans des tabacs pour ceux qui ne peuvent pas aller régulièrement dans des caves.

    merci d’avances

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  23. Roland dit :

    Vos explications m’ont été bénéfiques. J’aimerais que vous m’envoyiez vos offres et des newsletter sur mon mail.

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 4.0/5 (1 vote cast)
  24. Bertrand dit :

    Super site!! Merci pour tout ses bons conseils; je saurai les appliqués à l’avenir.
    Il est vrai que pour un débutant,c’est assez complexe. Au début j’étais perplexe à l’idée de commencer a fumer le cigarre
    puis,vos commentaires m’ont bien aider!!
    Milles mercis, pleins de bisous et surtout bonne année!! Merci à Luc et Jean Michel pour leur agréable coopération!! bisous ♥♥

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  25. fred06 dit :

    bonjour
    tout d’abord felicitations pour votre site qui est tres complet^^
    je decouvre ce milieu tres sympathique apres etre revenu de cuba avec une vingtaine de cohiba et une boite a cigare acheter la bas.
    mais je voudrai savoir si je les conserve correctement car je ne voudrai pas les perdre.
    j’ ai passer un linge dans la boite avec de l eau demineraliser dedant j ai mis un humidificateurcigare XIKAR Crystal 50 que j ai imbiber d eau demineralisé ensuite j’ ai calibrer l hygrometre et le met dans une boite fermée a cote d un verre avec du gros sel et un peu d eau pendant 8 heure (technique vue sur internet) et quand j ai sorti l hygrometre il m indiquait 50 % d humiditer alors j ai mis laiguille sur 70% ( ce qu indiquai le site) et remis le tout dans la boite a cigare .
    a votre avis ai je bien suivi les etapes et surtout es ce que mes cigares ne vont pas se dessécher ??

    merci de votre avis

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    • Jean-Michel dit :

      Bonjour,

      ne connaissant pas la marque de votre hygromètre ni même le modèle de votre cave à cigare il est difficile pour nous de vous conseiller.

      De quel type d’hygromètre parlez vous ? à cheveux ? Digital ? Quel marque ? Quel modèle ?

      Est ce que votre cave possède un intérieur en cèdre d’Espagne ? Est elle parfaitement hermétique ? Quelle taille ?

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
      • fred06 dit :

        alors c est un hygrometre a cheveux par contre y a pas de marque dessus c est une boite acheter sur un marche de la havane elle a l’air d etre en cedre d espagne elle peut contenir 25 cigare je peut peut etre vous faire pavenir une photo ?

        VA:F [1.9.22_1171]
        Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
  26. Aurelien dit :

    Bonjour, je viens de lire que les cubains pour humidifier leur cigare, tremper la tête du cigare dans le rhum. Mes questions sont:
    On trempe la tête du cigare dans le rhum avant la découpe ou après?
    Une fois la tête mouiller,comment devons nous tenir le cigare ? A l horizontale? Ou bien faire un mouvement de balance en mettant un coup la tête du cigare en haut un coup en bas
    Merci

    Et aussi combien de temps a peu près le laisse on tremper?

    VA:F [1.9.22_1171]
    Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
    • Laure dit :

      Bonjour Aurélien,

      Je pense personnellement que cette légende de tremper la tête du cigare dans le rhum n’est pas adaptée à la dégustation d’un cigare. ça fait penser aux personnes qui avinent les carafes avec du Porto avant de décanter un vin de Bordeaux ou Bourgogne avec.
      C’est une aberration car en effet vous perdez les saveurs d’origine du terroir de provenance de votre vin ou de votre cigare.

      Après il est vrai que les goûts et le couleurs restent propre à chacun.

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
      • Aurelien dit :

        Je l’ai lu sur ce site même, et c’est pour cela que je pose la question, car cela m’intrigue a vrai dire. Et si cela marchai vraiment, cela aurai été une astuce a dire a mes amis qui s’achète des cigares occasionnellement et qui sont parfois sec.Moi même ayant une cave a cigare, si quelques fois je tombe sur des cigares sec,je les laisse au minimum 1mois dans ma cave avec les autres déjà conserver a un taux de 80% avant de me lancer dans sa dégustation.

        VA:F [1.9.22_1171]
        Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
        • Laure dit :

          Merci pour cette réponse Aurélien. En effet je viens de retrouver l’extrait en question qui a été rédigé par l’ancien éditeur du site. Personnellement comme expliqué précédemment je ne suis pas fan de la méthode. Visiblement cette méthode est utilisée lorsque le cigare est trop sec.

          Il faut savoir que pour les cigares secs, il y a des méthodes plus simples pour ranimer les cigares et qui surtout respectent bien ses saveurs et ses arômes. On trouve de nombreux articles sur le web à ce sujet.

          Dans ce processus le challenge réside principalement dans le fait de ne pas déchirer la cape du cigare.

          Voici un article assez complet qui présente différentes méthodes :
          http://www.cigares.com/blog/cigare-sec/

          Comme cité lors du dernier commentaire, les goûts et les couleurs sont propres à chacun, mais il faut savoir que lorsque l’on parle de produits nobles comme le cigare ou même le vin qui sont rattachés à des terroirs spécifiques, ce qui fait leur richesse et leur complexité c’est justement les saveurs et les arômes qui les identifient à ce terroir, alors si on commence à les tremper dans du rhum qui est un alcool très puissant et très aromatiques, il y a peu de chance de préserver la saveur du cigare. L’idéal dans ce type d’accord est d’avoir le rhum, le Cognac ou l’Armagnac à part que l’on déguste en même temps que le cigare, mais en séparant les deux on peut ainsi quand même bien apprécier les saveurs de chacun sans les dénaturer…

          Des terroirs tel que Vuelta Abajo et bien d’autres doivent être au minimum respectés pour que les cigares gardent leur identité.

          VN:F [1.9.22_1171]
          Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

La boutique Les cigares Les articles